Pour la Coordination Nationale des Enseignants et des Ecoles d’art (CNEÉA) fondée en 1991, l’éviction du directeur de l’École nationale des Beaux Arts de Paris ne relève pas d’une procédure digne d’un établissement d’enseignement supérieur.

Elle est cependant révélatrice des dysfonctionnements manifestes des écoles supérieures d’art souvent constituées en établissement public (EPA ou EPCC) où le conseil d’administration composé majoritairement des politiques décide en dehors des règles de concertation, de collégialité et de paritarisme de l’enseignement supérieur.

Cet évènement ne doit donc pas cacher la situation générale des écoles.

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement … suite http://blog.cneea.fr/public/000COMUNIQUE/cneea-c-07-2015.pdf