Cher(e)s collègues,

Nous vous remercions de votre soutien tout au long de cette année et de votre confiance.

Nous vous remercions des remontées d’informations sur la situation des écoles et les modes de fonctionnement. Ces informations permettent de saisir les orientations actuelles de chaque école et de pouvoir en dresser un tableau réaliste.

Si, depuis le passage en EPCC, chaque école construit sa spécificité, les problèmes n’en sont pas moins identiques. Ils relèvent selon nous d’une mauvaise appréciation de la situation lors du passage à l’EPCC, d’un recul du contrôle de la pédagogie, des nominations par le Ministère de la Culture et de la Communication, d’un manque de concertation et de dialogue avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et enfin d’une localisation excessive des pouvoirs dans les conseils d’administration. Le dialogue sur ces questions a repris avec le Ministère de la Culture sur la base de la nouvelle réorganisation des services concernant les écoles.

La CNEÉA constate que les problèmes spécifiques sont traversés par des enjeux plus génériques. Une des vraies questions, rarement formulées, est bien celle du type d’enseignement supérieur que sont les écoles supérieures d’art, de design et de communication. A force de parler de notre exceptionnalité, sans la désigner avec précision, les écoles sont parfois incapables d’énoncer les caractéristiques de nos enseignements et pratiques. Cette posture risque de paraître à nos interlocuteurs une imposture et une escroquerie et d’être plus nuisible qu’autre chose.

La CNEÉA travaille à définir, grâce à vos remarques, les caractéristiques des écoles supérieures.

Elle souhaite que l’on cesse de considérer les écoles comme des équipements culturels et travaille à la mise en place d’une politique nationale territorialisée d’enseignement supérieur de la création (art, design, communication). La loi NOTRe et la loi Mapam sur les métropoles portent le risque d’une nouvelle phase de regroupement d’EPCC multi-sites. Inscrire certains principes paraît important pour la CNEÉA pour éviter que ces mutualisations ne se transforment en disparitions de sites.

Les réunions de fin d’année pour l’organisation pédagogiques s’échelonnent en ce moment selon les établissements et nous voudrions faire le point avec vous sur quelques éléments généraux :

• LA SITUATION DES EPCC

• LA SITUATION DE LA RECHERCHE ET DU 3e CYCLE

• LE RAPPORT SUR LE STATUT DES PERSONNELS ENSEIGNANTS PROFESSEURS

• LE PROJET DE CNESER CULTURE

LIRE LA SUITE-- le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement