Blog de la cneea

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 novembre 2015

RECRUTEMENT PROFESSEUR(E)S / ASSISTANT(E) ESADMM- MARSEILLE

ECOLE SUPÉRIEURE ART ET DESIGN MARSEILLE MEDITERRANÉE

RECRUTEMENT de Professeur(e)s et d'Assistant

les fichiers pdf peuvent selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de les télécharger pour les lire correctement …

• Professeur d'enseignement artistique Peinture 16H/S dossier à envoyer avant 6 janvier 2016 poste à pourvoir mars 2016

• Professeur d'enseignement artistique: Création Numérique 16H/S dossier à envoyer avant 6 janvier 2016 poste à pourvoir mars 2016

• Assistant d'enseignement artistique : Impression 20H/S dossier à envoyer avant 6 janvier 2016- poste à pourvoir octobre 2016

mercredi 18 novembre 2015

LETTRE À LA MINISTRE DE LA CULTURE NOVEMBRE 2015

Lyon le 06 novembre 2015, Madame la Ministre,

La CNEÉA a pris connaissance des axes ouverts par votre discours de clôture du 30 octobre 2015 de la session de l’ANDEA intitulée «Demain l’école d’art». Il nous semble, comme nous ne cessons de le rappeler à vos services, que la construction des écoles d’art et de design ne peut se faire sans concertation avec tous les acteurs de ces écoles. Votre discours ne s’adresse malheureusement qu’à un seul des acteurs. Vous évacuez ainsi les autres représentants : • les syndicats avec qui le statut des professeurs sera finalement discuté au sein des instances représentatives et cet oubli pourrait être une erreur tactique préjudiciable à l’évolution des statuts alors que les organisations syndicales ont participé à la rédaction du rapport remis par vos services au gouvernement. • la Coordination Nationale des Enseignants d’Ecole d’Art (CNEÉA) qui relaie les préoccupations centrales et les propositions des acteurs des écoles. • les étudiants dont la voix, à ce jour, n’est relayé par aucune instance structurée. • les institutions de l’enseignement supérieur qui attendent de voir les écoles d’art et de design se structurer en véritable enseignement supérieur pour en faire des partenaires à part entière. Oublier les autres acteurs des écoles dont la CNEÉA qui porte depuis sa création le discours d’une évolution des écoles d’art vers l’enseignement supérieur et qui tente de configurer une perspective d’enseignement supérieur de l’art et du design est une erreur

LETTRE À LA MINISTRE DE LA CULTURE NOV 2015
le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement …

COURRIER AUX CANDIDAT(E)S ÉLECTIONS REGIONALES 2015

MESDAMES, MESSIEURS LES CANDIDATS AUX ÉLECTIONS RÉGIONALES


Lyon le 06 novembre 2015, Mesdames, Messieurs

Vous vous engagez dans la compétition électorale pour assumer les responsabilités au sein des nouvelles régions. La délimitation administrative de ces nouveaux territoires accroit le pouvoir décisionnaire du conseil régional et lui donne de nouvelles compétences. Des compétences relevant de la culture et de l’enseignement supérieur en font notamment partie et de ce fait les écoles supérieures d’art et de design relèvent de ces compétences. Ces établissements, vous le savez, ont un statut particulier. Depuis le 1er janvier 2010, ce sont des établissements publics de coopération culturelle EPCC qui, pour la plupart, ceux qui ne relèvent pas directement du Ministère de la Culture et de la Communication, sont des émanations des collectivités territoriales. Ce statut permet aux collectivités territoriales d’être présentes dans les conseils d’administration à hauteur de leur participation financière, il autorise les diplômes décernés à avoir valeur de diplômes du supérieur; mais il ne correspond pas à un statut d’établissements d’enseignement supérieur

COURRIER AUX CANDIDAT(E)S ÉLECTIONS REGIONALES 2015
le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement …

COURRIER AUX PRÉSIDENT(E)S EPCC NOVEMBRE 2015

MESDAMES, MESSIEURS PRÉSIDENT(E)S D’EPCC ETABLISSEMENT ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ART ET DESIGN

NOVEMBRE 2015

À l’issue des assises d’écoles d’art, un certain nombre de président(e)s d’EPCC écoles d’art et design ont signé une déclaration engageant chacun d’entre vous. Nous prenons acte de votre considération à l’égard des écoles supérieures d’art et de design. Nous tenons toutefois à vous rappeler que l’ANDEA qui se présente aujourd’hui comme représentante des écoles ne doit pas être votre seul interlocuteur. Comme vous le savez les statuts de cette association attribuant d’office la majorité aux directeur(trice)s des écoles dans son organe décisionnel n’accordent par conséquent qu’une place symbolique au corps professoral (professeur et assistant)! Il n’est d’ailleurs possible d’intégrer l’ANDEA que par cooptation – ce qui entache la légitimité et la liberté de parole d’une telle structure dont les financements proviennent principalement de l’adhésion des écoles sans que cela ne soit toujours discuté dans le cadre des instances des établissements (conseil d’école, conseil scientifique ou conseil d’administration). Nous tenons à vous rappeler que pour construire l’avenir des écoles, il vous revient d’être à l’écoute de tous les interlocuteurs. Vous en croisez certains lors des réunions du conseil d’administration et des comités techniques: représentants élus des personnels, représentants syndicaux. La Coordination Nationale des Enseignants des Écoles d’Art (CNEÉA) porte les propositions issues des personnels enseignants. L’évolution des écoles ne peut se faire sans un dialogue concerté avec tous les acteurs

COURRIER AUX PRÉSIDENT(E)S EPCC
le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement …

mardi 17 novembre 2015

INFOS CNEÉA novembre 2015

LE LENDEMAIN DE "DEMAIN L'ÉCOLE D'ART"

• DES PAROLES QUI MANQUENT…

• LA QUESTION DE LA RECHERCHE

• LA QUESTION DU CNESER

• PROPOSITIONS À FAIRE AUX CONSEILS D'ADMINISTRATION DES EPCC

• POINT DE VUE D’UN ETUDIANT MEMBRE D’UN CONSEIL D’ADMINISTRATION D’EPCC ECOLE D’ART ET DESIGN

INFOS-CNEEA

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement …

samedi 14 novembre 2015

communiqué 13 novembre 2015

La Coordination nationale des enseignants des écoles d’art condamne les massacres perpétrés à Paris et manifeste tout son soutien aux familles et aux proches des victimes.

jeudi 12 novembre 2015

Rencontres de la recherche > dans les écoles supérieures d’art et de design 1,2 DÉCEMBRE 2015

__''LA CNEEA vous informe de ces journées dont nous avions déjà fait part lors du bulletin de juillet.

Nous avions indiqué à ce moment là que les informations sur les réunions et événements liés à la recherche avaient du mal à circuler. Il semble que les directions en soient informées alors que nous sommes souvent conviés à participer à ces réunions. Il semble en être de même sur certains appels à projet qui ne sont pas communiqués à l’ensemble de la communauté pédagogique des écoles.

Nous essayerons régulièrement de vous faire parvenir ces informations. Il semble bien que les informations communiquées aux administrateurs des établissements ne soient pas transmises à la communauté enseignante. C’est un manquement grave aux logiques d’établissements d’enseignement supérieur.

Nous avions alors proposé aux services du Ministère de la Culture de créer pour chaque enseignant une adresse mail pour que toutes les informations (événements, journées d’études colloques, circulaires pédagogiques) puissent atteindre chaque membre du corps enseignant.

Nous adjoignons à l’invitation du Ministère aux journées de la recherche de décembre l’annonce du colloque de Cergy du 16 au 18 novembre : Rencontre sur les pratiques d’écriture dans les écoles d’art et à l’université // Université de Cergy-Pontoise et Ecole nationale supérieure d’arts de Cergy-Pontoise Pour rendre compte parfois de l’actualité de la recherche, la CNEEA continuera son travail de circulation de l’information et des travaux conduits par la communauté dont nous aurons reçu l’information.''__


Mesdames  et Messieurs les enseignants,

Par ce courrier, je me permets de vous rappeler que les dates du 1,2,3 décembre 2015 ont été sanctuarisées pour les journées de la recherche.

Nous vous proposerons prochainement un calendrier et l'ordre du jour (avec notamment une série d'ateliers thématiques)

Merci d'ores et déjà de noter ces dates et de la transmettre largement au corps enseignant de votre école,

Très cordialement.

Bruno Tackels Responsable de la mission Recherche Direction générale de la création artistique

Rencontres de la recherche dans les écoles supérieures d’art et de design

Centre national de la danse 1 Rue Victor Hugo, 93500 Pantin Métro : Hoche (ligne 5)

Les 1er et 2 décembre 2015

Ordre du jour

Mardi 1er décembre 2015 • 10h00 Accueil des participants au Centre National de la Danse

• 10h30 Ouverture des rencontres par Pierre Oudart, Directeur adjoint chargé des arts plastiques

• 11h30 Séance plénière consacrée aux dispositifs de financement de la recherche (CNRS, ANR, Creative Europe, Horizon 2020, universités, fondations) en présence des acteurs de ses dispositifs Échanges avec les équipes de recherche

13h00 Déjeuner

• 14h30 Ateliers thématiques (3) 1er Atelier - Évaluation de la recherche : Qu’est-ce qui fait « critères » pour définir la recherche en art ? 2ème atelier – Exposer la Recherche : Différentes modalités de la monstration de la recherche en art 3ème Atelier - Poursuite de la recherche dans les écoles supérieures d’art et de design : appel à projets et étapes à venir Les membres de chaque atelier désigneront deux rapporteurs, qui restitueront les débats de leur atelier mercredi 2 décembre matin.

17h30 Fin des ateliers

Mercredi 2 décembre 2015

• 10h00 Accueil des participants au CND

• 10h30 Restitution des ateliers par les rapporteurs, en présence du conseil scientifique et de témoins, invités à écouter et échanger leurs expériences d’artistes-chercheurs, Philippe Belin, sous-directeur chargé de l’emploi, de l’enseignement supérieur et de la recherche, assurera la modération de ces échanges.

• 13h00 Clôture des journées par Philippe Belin

13h15 Fin des rencontres de la recherche

COLLOQUE INTERNATIONAL LITTÉRAIRE CERGY - PROGRAMME

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement …

lundi 6 juillet 2015

INFOS CNEÉA juillet 2015- …dernières informations avant la plage…

• INFORMATIONS GÉNÉRALES • RECHERCHE 1 • RECHERCHE 2 • RAPPORT DE L’OBSERVATOIRE DE L’ÉGALITÉ ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES DANS LA CULTURE ET LA COMMUNICATION • POSTES ET RECRUTEMENTS

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement … http://blog.cneea.fr/public/000BULLETINS/CNEEA-INFOS-juillet-15.pdf

NOMMER UN(E) DIRECTEUR-TRICE ? communiqué CNEÉA 5 juillet 2015

Pour la Coordination Nationale des Enseignants et des Ecoles d’art (CNEÉA) fondée en 1991, l’éviction du directeur de l’École nationale des Beaux Arts de Paris ne relève pas d’une procédure digne d’un établissement d’enseignement supérieur.

Elle est cependant révélatrice des dysfonctionnements manifestes des écoles supérieures d’art souvent constituées en établissement public (EPA ou EPCC) où le conseil d’administration composé majoritairement des politiques décide en dehors des règles de concertation, de collégialité et de paritarisme de l’enseignement supérieur.

Cet évènement ne doit donc pas cacher la situation générale des écoles.

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement … suite http://blog.cneea.fr/public/000COMUNIQUE/cneea-c-07-2015.pdf

mercredi 1 juillet 2015

DERNIER POINT AVANT L’ÉTÉ, COQUILLAGES, CRUSTACÉS ET EPCC / JUIN2015

Cher(e)s collègues,

Nous vous remercions de votre soutien tout au long de cette année et de votre confiance.

Nous vous remercions des remontées d’informations sur la situation des écoles et les modes de fonctionnement. Ces informations permettent de saisir les orientations actuelles de chaque école et de pouvoir en dresser un tableau réaliste.

Si, depuis le passage en EPCC, chaque école construit sa spécificité, les problèmes n’en sont pas moins identiques. Ils relèvent selon nous d’une mauvaise appréciation de la situation lors du passage à l’EPCC, d’un recul du contrôle de la pédagogie, des nominations par le Ministère de la Culture et de la Communication, d’un manque de concertation et de dialogue avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et enfin d’une localisation excessive des pouvoirs dans les conseils d’administration. Le dialogue sur ces questions a repris avec le Ministère de la Culture sur la base de la nouvelle réorganisation des services concernant les écoles.

La CNEÉA constate que les problèmes spécifiques sont traversés par des enjeux plus génériques. Une des vraies questions, rarement formulées, est bien celle du type d’enseignement supérieur que sont les écoles supérieures d’art, de design et de communication. A force de parler de notre exceptionnalité, sans la désigner avec précision, les écoles sont parfois incapables d’énoncer les caractéristiques de nos enseignements et pratiques. Cette posture risque de paraître à nos interlocuteurs une imposture et une escroquerie et d’être plus nuisible qu’autre chose.

La CNEÉA travaille à définir, grâce à vos remarques, les caractéristiques des écoles supérieures.

Elle souhaite que l’on cesse de considérer les écoles comme des équipements culturels et travaille à la mise en place d’une politique nationale territorialisée d’enseignement supérieur de la création (art, design, communication). La loi NOTRe et la loi Mapam sur les métropoles portent le risque d’une nouvelle phase de regroupement d’EPCC multi-sites. Inscrire certains principes paraît important pour la CNEÉA pour éviter que ces mutualisations ne se transforment en disparitions de sites.

Les réunions de fin d’année pour l’organisation pédagogiques s’échelonnent en ce moment selon les établissements et nous voudrions faire le point avec vous sur quelques éléments généraux :

• LA SITUATION DES EPCC

• LA SITUATION DE LA RECHERCHE ET DU 3e CYCLE

• LE RAPPORT SUR LE STATUT DES PERSONNELS ENSEIGNANTS PROFESSEURS

• LE PROJET DE CNESER CULTURE

LIRE LA SUITE-- le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement

Table ronde sur les enseignements artistiques le 10 juillet à Avignon

La CNEEA vous informe de l’organisation d’une table ronde sur les enseignements artistiques le 10 juillet à Avignon:

Enseignement artistique décentralisé, emblème et enjeu pour le service public culturel excellence pour tous ou abandon?

En voici la présentation dans le document pdf joint.

appel ouvert de COOPERATION INTERNATIONALE DES ECOLES D’ART PROGRAMME ENTR’ECOLES 2016

LA CNEEA vous informe de l’appel ouvert de COOPERATION INTERNATIONALE DES ECOLES D’ART PROGRAMME ENTR’ECOLES 2016:

Ce programme est élaboré conjointement par L’Institut français, la Direction générale de la création artistique (DGCA)/ Ministère de la Culture et de la Communication, l’Association nationale des écoles supérieures d’art (ANdEA) et la Coordination Nationale des Enseignants des Ecoles d’Art (CNEEA). Ce programme participe d'une volonté de valorisation de l'offre française en matière de savoir-faire, de formation, d'enseignement, de recherche et de création. Son objectif est de favoriser les échanges entre les écoles supérieures d'art territoriales et nationales sous tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication et les écoles d’art/universités ou autres structures étrangères afin d'aboutir à la réalisation de projets communs susceptibles d’élargir le champ de la coopération pédagogique.

BENEFICIAIRES : A travers les écoles supérieures d'art territoriales et nationales, ce programme s'adresse aux artistes et théoriciens qui y enseignent. Seul le volet du projet réalisé à l’étranger est financièrement éligible.

PRIORITES ET OBJECTIFS : Ce programme s'attache à soutenir les formes de coopération internationale les plus originales et les plus innovantes inscrites dans la durée et la réciprocité. Les projets devront s’inscrire de façon claire dans le contexte de l’évolution actuelle des écoles supérieures d’art : formes et actions pédagogiques innovantes, professionnalisation, dimension théorique ou pratique (débats d’idées sur les théories de la création, de la pédagogie et de la recherche artistiques ou apports pratiques ou techniques en fonction des disciplines), savoir-faire spécifiques des écoles et des équipes pédagogiques dans des domaines de pointe (pratiques innovantes, nouveaux média et numériques), recherche sur une discipline particulière et singulière, insertion dans les industries créatives, etc.

Dans ce cadre sont particulièrement pris en considération : • les partenariats : collaboration entre écoles supérieures d’art et structures artistiques nationales ou internationales (fonds régionaux d’art contemporain, centres d’art, musées, fondations, scènes nationales, centres chorégraphiques, autres établissements d’enseignement supérieur etc.) et projets impliquant 2 ou plusieurs établissements de l’enseignement supérieur Culture. • les projets multilatéraux ; • la valorisation de l'offre française à l'étranger en matière de pédagogie artistique et de recherche artistique (pratique ou théorique) ; Tout projet présenté devra faire l’objet d’une demande conjointe formulée par au moins deux structures impliquées - soit au moins une école supérieure d’art française associée à au moins une école d’art/université ou autre structure artistique étrangère. Cette demande devra être assortie d’une convention bilatérale signée entre les parties.

Peuvent aussi entrer dans le cadre de cet appel à projet : • les projets liés aux « Saisons » ou « Années » culturelles : Année France – Corée 2015 – 2016, Année France-Colombie 2017. • les projets liés à de grandes manifestations et événements à l’international - parmi lesquels par exemple les biennales et triennales (Manifesta, Documenta…), les capitales mondiales du design, les Capitales Européennes de la culture (2016 : Wroclaw/Pologne – San Sebastian-Donostia/ Espagne).

Sont exclus de ce Programme : • les missions d'expertises préalables au montage des projets, • tout projet dont le but est uniquement orienté sur le déplacement. • le volet « artistes ou enseignants étrangers » en France Autres formes de soutiens : • les demandes de soutien à des projets de grande visibilité comme les expositions (ou productions de modules spécifiques) à l’initiative des écoles supérieures d'art à destination de l’étranger seront examinées hors ce programme et dans le cadre du dispositif de programmation de l’Institut français et conjointement avec le Ministère de la culture et de la communication.

DISCIPLINES : Toutes les disciplines enseignées dans les écoles supérieures d'art ou les départements Arts des universités étrangères. Mise en valeur de l’innovation française dans les secteurs de l’art, du design, de la mode, de la création numérique, transmedia et arts appliqués.

PAYS CONCERNES : Tous. NB : compte tenu de l’existence du - Programme Afrique et Caraïbes en créations – de L’Institut français, les projets concernant l’Afrique et les Caraïbes seront examinés en collaboration avec ce Département.

SELECTION : • Centralisation des demandes par l’Institut français, la DGCA/MCC, l’ANdEA et la CNEEA. • Sélection conjointe des projets par les quatre partenaires (l’Institut français, DGCA/MCC, CNEEA, ANdEA). A l’issue de la sélection aucune modification sensible au projet retenu ne pourra être acceptée. Les dossiers retenus seront communiqués aux services culturels des Ambassades de France concernées pour faciliter l'accompagnement du projet (mise en contact avec les partenaires étrangers et/ou une participation au montage du projet lui-même).

CANDIDATURES/CALENDRIER : Pour pouvoir bénéficier de ce programme, les écoles supérieures d'art, chef de file du projet voudront bien respecter la procédure suivante : Adresser à l’Institut français, à la DGCA/MCC, à la CNEEA et à l’ANdEA - au plus tard le 5 octobre 2015, la demande conjointe assortie de la convention bilatérale signée par les deux parties, en complétant les formulaires joints en annexe. La demande complète devra également être adressée par courrier électronique à l’Institut français. Le formulaire de candidature devra nécessairement comporter le descriptif du projet, un budget prévisionnel équilibré (dépenses/recettes) faisant apparaître à la rubrique – recettes - le montant des différents postes de financement sollicités dans le cadre de ce programme et sur lesquels l’aide de l’Institut français,/DGCA/MCC devra porter : (voyage(s), et/ou séjour(s), et/ou édition).

FINANCEMENTS : Les Ecoles ne peuvent postuler pour un même projet au programme Entr’Ecoles et à l’Appel à projets recherche /Service des arts plastiques - Direction générale de la création artistique/MCC. Pour ce programme, il est précisé que la participation financière de l’Institut français/DGCA/MCC ne peut couvrir qu’un montant maximum de 20% du budget global de l’opération. Il est rappelé que cette participation financière intervient dans un premier temps comme "incitation" à la réalisation de projets à développer sur le long terme. Les financements peuvent être complétés par les services culturels des Ambassades et par les pays concernés (mécénat, institutions, autres, etc.). Le financement porte principalement sur l'aide aux voyages et séjours à l’étranger uniquement, des artistes - théoriciens – enseignants français uniquement. Une participation à la publication peut être envisagée sous forme de catalogue, vidéo ou CD-ROM. Aucun frais de production ne peut être pris en compte. Toute variation du budget prévisionnel entre le dépôt du projet et la contractualisation induira un ajustement de l’aide octroyée.

MODALITES & DELAIS DE MISE EN PLACE :

A l'issue de la commission de sélection, la notification des résultats sera adressée par courrier aux écoles supérieures d'art. Celles-ci voudront bien contacter l’Institut français dans un délai d'un à deux mois précédant la date de réalisation du projet pour la contractualisation et la mise en place du projet. Il appartient aux écoles de communiquer précisément et en temps voulu à l’Institut français les noms, qualités, adresses, coordonnées et curriculum vitae des artistes - théoriciens enseignants bénéficiaires, le descriptif affiné du projet s’il y a lieu, et de veiller à l’informer systématiquement de toute modification. L’Institut français transmettra aux services culturels concernés, préalablement à la réalisation du projet, une information sur les projets retenus. La contractualisation sera uniquement établie avec les écoles supérieures d'art et le budget alloué remboursé à ces dernières sur présentation des justificatifs : - pour les frais de séjour : d’un reçu des artistes - théoriciens enseignants bénéficiaires, - pour les voyages : copies des billets électroniques nominatifs et devis comparatifs (en classe économique), - pour la publication/ vidéo/CD-ROM : factures - d'un rapport individuel ou commun (co-)signé des artistes - théoriciens enseignants qui documente le projet ou en produise l'analyse - par voie postale et électronique - dans un délai maximum de trois mois après la réalisation. À l’issue du projet les écoles devront faire parvenir à l’institut français des copies, libre de droits et en haute définition, de documents visuels informatifs (photographies, courtes vidéos) qui auraient été susceptibles d’être réalisés durant le déroulement du projet.

EVALUATION :

Tout projet soutenu dans le cadre de ce programme devra obligatoirement faire l’objet : - d’un bilan financier et d’une évaluation artistique (documents administratifs transmis pour l ‘élaboration du contrat). - du rapport d'analyse individuel ou commun (co-)signé des artistes - théoriciens enseignants ci-dessus cité. Ce document pourra faire l’objet d’une diffusion publique (publication, sites, lettres d’information etc.) émanant de l’Institut Français et de la DGCA - Ministère de la culture et de la communication.

COMMUNICATION :

Ce projet bénéficie de la convention INSTITUT FRANÇAIS/ ministère de la Culture et de la communication. Le logo de l'Institut français et celui (double Marianne) ministères des Affaires étrangères et du Développement International et de la Culture et de la communication ainsi que la mention suivante doivent figurer sur tout support de communication: - avec le soutien de l'INSTITUT FRANÇAIS - ministère des Affaires étrangères et du Développement International et du ministère de la Culture et de la communication/ DGCA.

DOSSIER a telecharger

CONTACTS :

INSTITUT FRANÇAIS Département échanges et coopérations artistiques / DECA Sophie Robnard , Chargée de mission Photographie 8-14 rue du Capitaine Scott - 75015 Paris mel : sophie.robnard@institutfrancais.com

CNNEA (Coordination nationale des enseignants d’écoles d’art) Coordination Nationale des Enseignants et des Écoles d’Art Adresse pour tout courrier postal CNEEA -K. Mokaddem,109 rue Sébastien Gryphe 69007 LYON mel : contact@cneea.fr Tel : (président) 06 30 79 73 55 Tel : (vice-présidente) 06 73 94 37 20

ANdEA (Association nationale des écoles supérieures d’art) Emmanuel Tibloux, Président Directeur de l’ENSBA Lyon 8 bis Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon mel : emmanuel.tibloux@ensba-lyon.fr

Ministère de la Culture et de la Communication Direction générale de la création artistique (DGCA) Inspection de la Création artistique (ICA) (Jérôme Dupin, Isabelle Manci) Bureau de l'action européenne et internationale (Julie Abalain) Département des écoles supérieures d'art et de la recherche (Isabelle Phalippon-Robert) 62, rue Beaubourg - 75003 Paris mel : prenom.nom@culture.gouv.fr

jeudi 11 juin 2015

AVIS DE TEMPÊTE SUR LES EPCC BRETONS ! communiqué CNEEA 8 juin 2015

communiqué CNEEA 8 juin 2015

AVIS DE TEMPÊTE SUR LES EPCC BRETONS !

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement

CNEEA-08-6-15.pdf

mercredi 27 mai 2015

QUI SAUVERA L’ÉCOLE D’ART DE PERPIGNAN ?

communiqué CNEEA 26 mai 2015

QUI SAUVERA L’ÉCOLE D’ART DE PERPIGNAN ?

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement

http://blog.cneea.fr/public/000COMUNIQUE/CNEEA-26-5-15.pdf

mercredi 13 mai 2015

DES NOUVELLES DES ÉCOLES -communiqué CNEEA 4 mai 2015

communiqué CNEEA 4 mai 2015

DES NOUVELLES DES ÉCOLES ESAM Caen-Cherbourg / ESAD Saint-Étienne

le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement

http://blog.cneea.fr/public/000COMUNIQUE/CNEEA-04-5-15.pdf

samedi 28 mars 2015

communiqué CNEEA 28 Mars 2015 - Des nouvelles de l'ESAM CAEN-CHERBOURG ! Nouveau Bureau- Rappel objectifs CNEEA

Ce communiqué reproduit intégralement la lettre du collectif des enseignants de l’ESAM Caen-Cherbourg.
Ce courrier est une bonne description de la situation des écoles : l’écart entre un prétendu statut d’établissement d'enseignement supérieur et la situation réelle des pratiques administratives, l’absence de gouvernance équilibrée, etc.
Le Sénat a déjà demandé que le statut des EPCC soit révisé pour correspondre aux missions d’enseignement supérieur. Il ne semble pas avoir été entendu.

Il est important que de telles situations conceptualisées nous parviennent pour que nous puissions les diffuser et établir un positionnement collectif et commun.

Certains directeurs d’EPCC et de directeurs des études essaient de revoir les charges de travail et les missions prétextant notre statut de fonctionnaire territoriale allant ainsi à contre courant de la nécessité de reconnaître les missions d’enseignement supérieur qui sont impliqués par la mastérisation et les évaluations AERES.

[le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement ]

http://blog.cneea.fr/public/000COMUNIQUE/CNEEA-28-3-15.pdf

lundi 23 mars 2015

Communiqué de la CNEEA 22 MARS 2015 - L’INQUIÉTUDE MONTE DANS LES ÉCOLES SUPÉRIEURES D’ART !

Un nouveau bureau de la CNEEA a été élu le 7 mars. Nous vous en présenterons la structuration et les horizons dans le prochain bulletin de la CNEEA, en cours de rédaction, qui comportera une présentation des positions sur la loi de création, la loi NOTRe réorganisant le territoire national et les compétences (création de métropoles à statut différent, nouvelles régions et redistribution des compétences...) .
Une inquiétude légitime s’installe dans les écoles supérieures d’art et de design. Depuis des années, les personnels des écoles ont participé à l’évolution des établissements vers le supérieur en espérant voir leurs conditions statutaires évoluer. ''(… suite dans le communiqué)"

[le fichier pdf peut selon certains navigateurs s'afficher incomplètement- nous vous conseillons de le télécharger pour le lire correctement ]


http://blog.cneea.fr/public/000COMUNIQUE/CNEEA-22-3-15-1.pdf

lundi 22 décembre 2014

Communiqué de la CNEEA sur la situation actuelle des écoles supérieures d’art - L’école supérieure d’art du Nord Pas de Calais/ Dunkerque-Tourcoing

Cher-e-s collègues Les annonces ne cessent d’arriver sur la situation des écoles supérieures d’art et de design. Nous en ferons le point dès janvier pour évaluer la situation avec vous et redire les positions de la CNEEA. Il faut être attentif aux annonces - elles semblent concerner des problèmes disjoints mails il est évident maintenant que l’EPCC doit être transformé pour lui garantir une protection contre les envies politiques de manipulation et de manigances. COMMUNIQUE__22_DECEMBRE_2014_.pdfNord_Eclair_18_decembre_2014.pdf

vendredi 19 décembre 2014

LE CAS D'ÉCOLE EUROPÉENNE SUPÉRIEURE D'ART DE BRETAGNE

Communiqué du 19 décembre 2014 sur la situation actuelle des écoles supérieures d’art

Après Bordeaux, Bourges, Marseille, Perpignan, un nouvel exemple de l’incohérence statutaire des écoles supérieures d’art à l’EESAB -Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne Nous avons appris la mise à l’écart du directeur général de l’EESAB, Philippe Hardy. Les motifs n’en ont actuellement pas été rendus publics. Si nous n’avons pas à nous prononcer en l’état sur les motifs, force est de constater l’irrégularité de la prise de décision. Elle est prise en dehors des instances de l’établissement. Le conseil d’administration a été mis devant le fait accompli. La procédure manifeste un mépris des statuts des EPCC, leur garantissant autonomie de fonctionnement via les instances de gouvernance (Conseil d’administration, Conseil des études, Conseil de la recherche, Comité technique paritaire...). Les décisions dans un EPCC se prennent au sein du conseil d’administration. Il ne peut pas être voué à simplement enregistrer des décisions prises ailleurs. La CNEEA a reçu cette information qui confirme l’analyse partagée sur les dysfonctionnements évidents des EPCC. Les modes de gouvernance sont de moins en moins respectés et l’ingérence des collectivités territoriales se fait de plus en plus pressantes. Il est donc temps de réévaluer le statut des EPCC inadéquat pour les établissements d’enseignement supérieur. Les conseils d’administration où les personnels sont sous-représentés (contrairement à la logique propre aux établissements d’enseignement supérieur) ont tendance à devenir des caissons d’enregistrement de décisions prises en dehors de la structure et de ses règles; il ne faudrait pas non plus qu’ils ne deviennent que des caisses enregistreuses. Nous attendons du ministère de la Culture et de la Communication qu’il joue son rôle de tutelle dans ces affaires.

Voici le communiqué d’Alain Bourges, secrétaire général de la CGT-EESAB Chers collègues, Nous venons d’apprendre que Philippe Hardy a été démis de ses fonctions par la réunion des personnes publiques (collectivités). Il ne sera donc plus directeur dans de brefs délais mais sera chargé d’une mission (à définir) jusqu’à la fin de son contrat (juin 2016). La CGT-EESAB ne s’est jamais privée de critiquer la direction générale de l’EESAB, conformément au rôle dévolu aux syndicats dans un établissement public. Néanmoins, quels que soient les motifs de cette éviction, justifiés ou non, nous nous élevons contre une procédure qui a mis le Conseil d’Administration à l’écart d’une décision qui lui revenait. Pour rappel, le Conseil d’Administration est composé majoritairement des collectivités et minoritairement des représentants des personnels (tirés au sort par absence de candidats), des représentants des étudiants et de deux personnalités qualifiées. Or les collectivités se sont réunies le matin avant le Conseil d’Administration, ont procédé à l’éviction du Directeur Général, puis ont tenu le Conseil d’Administration sans qu’il ne soit prononcé un seul mot sur ce qui s’était passé quelques heures plus tôt. Les représentants des personnels et des étudiants ont donc été sciemment tenus à l’écart. Une nouvelle fois, les procédures ont été bafouées dans leur esprit. Ce mode de gouvernance est inacceptable. Nous ferons part de notre protestation aux élus des villes ainsi qu’aux représentants de la Région et de l’Etat. Nous envisageons les recours possibles. Nous appelons les représentants du personnel et des étudiants à démissionner du Conseil d’Administration.

mardi 16 décembre 2014

LES ÉCOLES D'ART EN TEMPS DE CRISE

Liberation-blog [Entretien avec Kader Mokaddem, président de la CNEEA* : « les gens ont besoin d’un contenu culturel de qualité qui requiert des écoles capables de former les créateurs… » http://diagonaledelart.blogs.liberation.fr/2014/12/16/les-ecoles-dart-en-temps-de-crise/

- page 2 de 9 -